Skip to content
La plateforme d’information de Vivre Ensemble
revue vivre ensemble

Voix d’exils | Bachar el-Assad asphyxie les réfugiés du camp de Yarmouk

Pendant que vous lisez ces mots, un blocus instauré par le régime syrien affame depuis 500 jours les civils du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, sis au sud de Damas. Une action immédiate pour changer cette situation est absolument nécessaire!

Article de Moaz Sabbagh publié sur Voix d’exils, le 16 janvier 2014. Cliquez ici pour lire l’article sur le site Voix d’exils.

[caption id="attachment_20131" align="alignright" width="223"]Photographe: Niraz Saied Graphiste: Moaz Sabbagh Photographe: Niraz Saied
Graphiste: Moaz Sabbagh[/caption]

Cela fait plus de 500 jours que le régime syrien bloque le ravitaillement du camp de Yarmouk en nourriture, électricité et médicaments. Cela fait plus de 100 jours que l’eau n’y est plus distribuée. La souffrance augmente continuellement pour plus de 20’000 civils qui vivent dans des conditions vie exécrables.

170 personnes ont déjà été victimes de ce siège inhumain selon le média local Yarmouk News. Les enfants de Yarmouk vivent dans le pire cauchemar imaginable: ils n’ont plus le luxe de jouer dans les rues. Maintenant, leurs jours sont consumés par la peur d’être la cible des bombes.

N’oublions cependant pas que des millions d’enfants syriens vivent dans des régions assiégées en Syrie ainsi que dans les camps de réfugiés au Liban, en Turquie et en Jordanie. Ils sont particulièrement vulnérables à l’hiver meurtrier! Leur enfance est gâchée alors, qu’innocents, ils n’ont commis aucun mal. Ils n’ont plus aucun espoir pour l’avenir, ni aucune chance de revivre leur enfance de la façon dont elle aurait dû se dérouler.

Ces affiches sont des appels des enfants du camp de Yarmouk. Les photos ont été réalisées par le photographe Niraz Saied, lauréat du Youth Wins 2014 UNRWA /EU Photography Competition et le graphiste Moaz Sabbagh, auteur des affiches.